La conduite accompagnée (AAC)

Définition :
Apprentissage anticipé de la conduite automobile de 16 à 18 ans.
Former graduellement l’élève en lui apprenant les bases de la conduite à l’auto-école et en se perfectionnant avec un accompagnateur (généralement un parent proche, père ou mère), avant de passer son permis.

 

Qui est concerné ?

Conditions relatives à l'élève

  • Le candidat doit être âgé de 16 à 18 ans lors de l'inscription et de 18 ans minimum pour présenter les épreuves pratiques du permis de conduire B.

Conditions relatives à l'accompagnateur

  • L'accompagnateur doit être titulaire du permis B depuis au moins cinq ans. Il est possible pour l'élève d'avoir plusieurs accompagnateurs dans ou hors du cadre familial.
  • L'accompagnateur doit avoir obtenu au préalable l'accord de sa compagnie d'assurance. L'assureur peut refuser si l'accompagnateur a commis des infractions graves.
  • L'accompagnateur ne doit pas dans les 5 années précédentes avoir fait l'objet d'une annulation ou d'une suspension du permis de conduire.

 

Programme

La formation se déroule en quatre étapes :

La formation initiale

  • Préparation et passage de l’épreuve théorique du code
  • L’apprentissage à la conduite dont le nombre minimum étant toujours de 20h obligatoires.

Au terme de cette formation, l’élève reçoit l'attestation de fin de formation initiale après un rendez-vous préalable avec l’accompagnateur et le moniteur.
La période de conduite accompagnée avec un suivi pédagogique par l'auto-école
Jusqu'à 18 ans, pour acquérir de l'expérience au volant, l'élève doit suivre une formation de conduite accompagnée dont la durée est comprise entre 1 et 3 ans. Il doit avoir conduit 3.000 km minimum accompagné.
Suivie de la formation

2 rendez-vous pédagogiques obligatoires :

  • le premier, après 6 ou 8 mois de conduite accompagnée et environ 1000 km parcourus.
  • le deuxième, lorsque l'élève a parcouru au moins 3.000 km.

Objectif : L’intérêt réside dans son taux de réussite plus important par rapport à une formation classique, 75% contre 55%.
Et permet également d’obtenir un rabais de 50 % de la surprime jeune conducteur la première année suivant la réussite à l’examen du permis de conduire.
Présentation à l’examen

 

Copyright © 2017 - Solution de création de sites Internet éditée par EPIXELIC - Administration - webgreen